2 octobre 2015

Le produit de saison Le pain

Le produit de saison : Le pain

Rien de tel qu’un bon pain !

Mais est-ce sain pour la santé de consommer du pain? Les dernières tendances de « paléo », « low carb » et « sans gluten » en font douter… En bref, cela dépend de 3 facteurs.

Découvrez-les ici. (lire la suite)
PhotoPains

Étant un aliment de base dans nos régimes alimentaires modernes, il est difficile d'imaginer que le pain soit une invention relativement "récente". C’est seulementdepuis 10.000 ans (sur les 2 millions d’années de l’évolution humaine) qu’il est fabriqué. Cela coïncide avec le développement de l'agriculture et la production de céréales, comme l'orge et le blé.

Le pain a récemment acquis une mauvaise réputation, en particulier auprès des promoteurs des régimes « low carb » (faible teneur en glucides), « paléo » (régime orienté vers habitudes alimentaires avant que l’agriculture n’existe) ou les personnes qui évitent le gluten. Selon ces personnes (et c’est souvent soutenu par des études scientifiques), le pain - comme le sucre - est à blâmer, il nous rendrait malades et nous ferait prendre du poids.

Mais est-ce vrai ? En résumé, que le pain soit bon pour vous ou pas dépend de 3 facteurs.

  • Les ingrédients et leur qualité

  • Le processus de transformation

  • Votre type métabolique

  • Les ingrédients du pain et leur qualité

En principe, le vrai pain est fabriqué à partir de grain, d'eau, de sel et, éventuellement, de levure (si ce n’est pas un pain au levain). D'autres ingrédients naturels peuvent être ajoutés tels que des épices, des herbes, des graines… Evidemment, de la qualité de ces ingrédients (bio ou non) dépend la qualité du produit final (le pain). Des additifs (chimiques), des colorants, des agents conservateurs ou du gluten “en plus” ne rentrent certainement pas dans la composition d’un bon pain. N’hésitez pas à consulter la liste des ingrédients sur l'emballage du pain ou à demander à votre boulanger / agriculteur la composition exacte de votre pain!

Regardons de plus près l'ingrédient principal: le grain.

De manière générale, les céréales raffinées ou "blanches" sont nutritionnellement parlant des glucides «vides», qui - en dehors de l'énergie sous forme de glucose (oui, manger du pain blanc revient en fait absorber du sucre pur pour le corps!) - ne fournissent pas de nutriments importants. Au contraire, ils en prélèvent l'organisme au cours du processus de la digestion!

Le grain entier est-il un meilleur choix?

Le grain entier organique est nutritionnellement supérieur au grain raffiné. Il fournit fibres, minéraux et vitamines B. Cependant, il contient également plus d’ «anti-nutriments * » que les céréales raffinées et doit donc être préparé correctement (voir le point 2) avant la consommation.
* Les “anti-nutriments” sont des substances qui bloquent l'absorption des minéraux dans l'intestin, qui portent atteinte à la digestion ou sont tout simplement difficiles à digérer, comme le gluten (pour plus d'informations sur le gluten, voir l’article joint).
  • Le processus de transformation
Les « anti-nutriments » mentionnés ci-dessus (y compris le gluten) sont (partiellement) neutralisés par la fermentation et / ou la germination des graines. Cependant, le pétrissage mécanique intense de la pâte (par opposition au pétrissage manuel) et l'utilisation d'additifs chimiques a considérablement réduit le temps qu'il faut pour faire du pain, en particulier le temps de fermentation. MAIS, une alimentation riche en grain entier non fermenté (comme le pain à montée rapide, granolas ou les pâtes "normales"), représente un véritable challenge pour le système digestif. Elle peut faire plus de mal que de à long terme! Voilà pourquoi je recommande fortement le pain au levain traditionnel, fermenté lentement ou les pains aux graines bio germées.
Un petit mot sur le blé: celui-ci a subi une transformation remarquable au cours des 50 dernières années et son profil génétique est complètement modifié aujourd’hui. Ce type de grain, même le blé complet, est des plus agressifs pour le corps. Autant que possible, il faudrait choisir d’anciennes variétés de céréales traditionnelles, telles que le blé de Khorasan (Kamut®), l’épeautre, le seigle ou des pseudo céréales telles que le sarrasin, l'amarante ou le quinoa.
  • Votre type métabolique individuel et votre état de santé (intestin, glycémie,… )

  • Nous sommes tous différents, ce qui est bon pour certains, peut être mauvais pour d’autres.

  • Le pain est un féculent qui peut causer des fortes modifications de glycémie chez les personnes sensibles. Vous pouvez diminuer cet effet en accompagnant le pain de graisse (beurre, fromage) et/ou de protéines (omelette, charcuterie…) et en réduisant la quantité.

  • Il est possible que, suite à un régime et/ou un mode de vie mal adapté à vos vrais besoins, vous souffriez d’un déséquilibre au niveau intestinal. Cela peut avoir comme conséquence que vous ne supportiez plus certains aliments comme le pain ou le grain en général. En soignant vos intestins, il est possible que vous puissiez à nouveau en consommer.

En conclusion, du pain à base de bons ingrédients bio, fabriqué de façon traditionnelle au levain à fermentation lente ou à base de graines germées, consommé en quantités adaptées à vos besoins métaboliques individuels et avec des accompagnements riches en graisses et/ou protéinés peut faire partie d’un régime sain. (Claudia Kaiser, nutritionniste)
5881d3c89b0fe104a20f7a91488a6c27{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{{
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com