Le goûter : un véritable repas !

Et voici l’année scolaire entamée avec son rythme propre (dodo pas trop tard pour avoir une bonne nuit de sommeil, debout tôt pour profiter d’un bon petit déjeuner et arriver à l’heure à l’école, ponctualité en fin de journée pour les activités extrascolaires, …) et ses tâches particulières (préparer le cartable, remplir et signer tous les documents, prévoir l’argent pour les repas à l’école, préparer le pique-nique, …).

Avec la rentrée, on reprend de bonnes habitudes, autant que cela soit aussi en matière d’alimentation pour nos enfants qu’ils soient en maternelle ou en primaire.

Avec quatre repas, l’enfant fait le tour de la journée.

Le petit déjeuner

Il sert à recharger ses batteries pour tenir la forme toute la matinée. Il contribue à maintenir la concentration et permet d’éviter les grignotages durant la matinée.

Un petit déjeuner costaud comprend un produit laitier, du pain ou des céréales, ainsi qu’un fruit et une boisson.

L’idéal, c’est de le consommer entièrement à la maison.

La collation du matin

Avec un petit déjeuner complet, l’eau suffit durant la matinée. La collation est inutile.

Néanmoins, si le petit déjeuner est incomplet, elle sera composée des familles alimentaires manquantes. Il s’agit généralement du pain (ou des céréales) et des fruits.
Idéalement, ce complément du petit déjeuner est pris en début de matinée et a pour conséquence que l’on supprime la collation servie au milieu ou en fin de matinée. Cette dernière est souvent trop proche du dîner ou mal adaptée aux besoins.

Le goûter

Après l’école ou après une après-midi d’activités bien chargée, les enfants ont besoin de souffler, de se détendre et de se rassasier. Le goûter, pris en famille ou celui où l’on se retrouve, entre copains, tous ensemble autour de la table pour discuter et partager, est le moment de transition par excellence. Les enfants prennent le temps de parler entre eux, de raconter leur journée, de tisser des liens.

Le goûter est un véritable repas, il participe à l’équilibre alimentaire de la journée. Le temps entre le repas de midi et le souper est trop long pour l’enfant, son énergie doit être renouvelée. Le goûter apporte à l’enfant, l’énergie nécessaire pour ses activités de fin de journée. Il évite le grignotage avant le souper.

On est souvent en recherche de bonnes idées, de variété, entre équilibre et plaisir, pour renouveler la composition du goûter. Gardons à l’esprit qu’un aliment s’apprécie rarement tout de suite, de nombreux essais sont parfois nécessaires. L’aliment « habituel » est plus souvent apprécié que l’aliment « exceptionnel ».
Ne capitulons pas trop vite, le jeune âge est un moment essentiel pour donner aux enfants le goût d’une alimentation variée et donc équilibrée.

La perception gustative est liée directement à notre sensibilité sensorielle. Il n’est donc pas étonnant de voir un enfant refuser de manger un aliment qui lui paraît inconnu alors qu’il l’a déjà consommé auparavant. C’est une phase normale de l’évolution, que chaque enfant vit à des degrés variables.
N’hésitons donc pas à proposer des aliments même après une première tentative décevante. Les enfants apprennent par imitation, ils sont particulièrement sensibles à l’exemple de l’entourage et des autres enfants.

N’oublions pas non plus que l’appétit varie d’un enfant à l’autre et d’un moment à l’autre. L’obligation de « finir tout » ne permet pas à l’enfant d’être réceptif à ses signaux physiologiques de satiété.

Faites confiance à votre enfant et laisser le gérer les quantités d’aliments consommés en lui permettant, par exemple, de se servir lui-même.

Par contre, il est évident que le choix des aliments, l’heure et le lieu des repas relèvent de l’adulte.

Un goûter complet empêche que votre enfant soit affamé au souper. Un souper trop copieux diminue la qualité du sommeil et l’appétit au petit déjeuner.

Evitez les barres chocolatées, les biscuits secs, les pâtisseries, …, les sodas, les laits et les eaux aromatisés ou sucrés, les jus de fruit, … Ces aliments sont à limiter car ils augmentent le risque de carie, d’excès de poids et l’attirance pour le sucre.

C’est le moment de se faire plaisir et de présenter gaufres, crêpes, sans oublier le fruit ou la salade de fruits et la traditionnelle mais succulente tartine !

Un goûter équilibré est composé de féculents, de fruits (ou légumes) et de produits laitiers.

Voici quelques suggestions de goûters équilibrés pour l’automne et l’hiver :

  • Une compote – une tartine beurrée – une tranche de fromage – de l’eau
  • Des flocons d’avoine à la cannelle – du lait – des fruits secs (abricots, raisins, …) – de l’eau
  • Un croque banane – un verre de lait -un carré de chocolat – de l’eau
  • Un petit pain au sésame fourré au fromage de chèvre avec des herbes de Provence et du miel – de l’eau
  • Pain d’épice – quartiers d’orange à la cannelle – un verre de lait – eau à volonté
  • Wrap poires au chocolat – un verre de lait – eau à volonté
  • Milkshake prunes/banane – craquette beurrée – de l’eau

 

Annick COGNAUX

Cet article s’est très largement inspiré des publications de l’ONE (Office de la Naissance et de l’Enfance) qui sont disponibles gratuitement via www.one.be
Sources : Des petits plats pour les grands – Le petit déjeuner et le goûter – Le gouter : le repas indispensable – Enfant et nutrition

80d24710b51c3dfa07f51fd9966ce0983333333333333333
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com