Partenaire à l’honneur: Tamneere et Terroirs d’Afrique

En 2010, Adjara et Eric reviennent s’installer à Guilé, village du Burkina Fasso à une quarantaine de kilomètres de la capitale Ouagadoudou dont est originaire Adjara.

Ils lancent ce qui deviendra en 2012 Tamneere. L’association a pour but de fédérer les membres et les aider à valoriser leur production. Pour cela, elle finance la production sous forme d’avance (mise à disposition de graines) et rachète leur production. De 10 personnes au départ, ils sont maintenant 35, essentiellement des femmes.

Karité, sésame, arachide, Bissap (fleur d’hibiscus), etc. sont produits sur place puis séchés, torréfiés, transformés en huile ou en beurre. L’idée étant de rester maître de la chaine de production/transformation et qu’ainsi la valeur ajoutée reste aux producteurs.

La production est équitable, écologique et biologique.

  • Equitable : un prix juste est fixé pour l’achat des produits. Pour ceux exportés, un montant supplémentaire est reversé aux membres de l’association.
  • Ecologique : la production est basée sur des principes d’agro-écologie, de permaculture et d’agroforesterie permettant un respect des sols et du cycle des saisons.
  • Biologique : aucun intrant chimique ou traitement n’est autorisé. En outre, il n’y a pas de routes, industries polluantes ou cultures à grande échelle aux alentours du village.

Cette garantie de qualité est le résultat d’une charte liant les membres de l’association. Une certification extérieure, compte tenu de son coût et de la faible production étant inenvisageable, c’est l’autocontrôle des membres qui assure cette garantie. Une procédure stricte d’hygiène a été mise en place, complétée par des analyses de laboratoires indépendants régulièrement commandées.

Tamneere a fait le choix de la qualité >< quantité : produire en bio engendre parfois des pertes, quand un champ est touché par une maladie par exemple. Toute la production est triée manuellement de manière à garder les meilleurs produits avant transformation. Ce qui est rejeté et les résidus de transformation ne sont pour autant pas perdus. Ils servent à nourrir un petit élevage (moutons, chèvres, poules) qui au travers de leurs déjections viendront fertiliser les champs, selon les principes de production écologique évoqués ci-dessus.

Pour écouler ses produits, l’association s’est d’abord tournée vers l’échelon local via une présence sur des foires, marchés et autre. Un soin particulier a été apporté au conditionnement et à l’étiquetage afin de mettre en avant la production locale, parfois décriée là-bas par rapport aux produits importés de l’étranger.

Un autre échelon a été atteint par la création de Terroirs d’Afrique lors du retour d’Adjara et Eric en Belgique. L’asbl est née suite à la volonté de créer un pont entre l’Europe et l’Afrique. Pour permettre aux productions de Tamneere d’être connues et écoulées, elle passe par des marchés, foires, salons et collaborations avec des associations « sœurs ». C’est ainsi que la présence des produits de Tamneere chez Agricovert semble évidente, tant les valeurs des deux associations se rejoignent.

Tamneere a pour objectif de continuer à grandir, mais toujours avec et en fonction des besoins de ses membres. Diversifier la production (et les produits transformés), créer un forage permettant un accès plus facile à l’eau sont parmi les projets pour lesquels elle recherche d’ailleurs l’appui de bonnes volontés « d’ici ».

Pour plus de renseignements sur ces associations :

http://www.tamneere.com/

https://www.facebook.com/tamneere/

Terroirs d’Afrique est et sera régulièrement présente aux manifestations initiées par Agricovert, comme la fête de la courge par exemple.

Stéphane pour le pôle Consom’acteur

ae6ad99aaea7a7c0d224717f46cb6d57PPPPPPPPP
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com